Juste, relève-toi toujours! • Blogue à Denis – portfolio et résumé

Juste, relève-toi toujours!

Ne cesse jamais de persévérer

Zurich 2011 - Standing Tall par ND Strupler sous Attribution 2.0 Générique

Le vrai problème n'est pas de tomber, mais d'être incapable de se relever.

Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit. Proverbes 18.9
Car sept fois le juste tombe, et il se relève, Mais les méchants sont précipités dans le malheur. Proverbes 24.16

Comme Chrétiens, nous sommes appelés à combattre le bon combat et à achever la course. (2 Timothée 4.7) Parfois pourtant, le combat devient difficile et lourd. Nous nous embourbons dans le mal, et notre péché est constamment devant nous. (Psaume 51.3) Nous voulons bien nous en détourner, mais comment faire, puisque nous avons si souvent insulté la sainteté de notre Dieu?

N’arrêtons jamais de nous relever rapidement. Une caractéristique des impies est qu’ils restent dans leur péché sans jamais s’en détourner. Mais nous, nous avons reconnu nos fautes et confessé nos imperfections devant Dieu. Ainsi, n’étant pas demeurés dans nos péchés, tâchons de nous battre pour se relever sans se décourager.

Mais combien de fois Dieu pardonnera-t-il?

Alors Pierre s'approcha de lui, et dit: Seigneur, combien de fois pardonnerai-je à mon frère, lorsqu'il péchera contre moi? Sera-ce jusqu'à sept fois? Jésus lui dit: Je ne te dis pas jusqu'à sept fois, mais jusqu'à septante fois sept fois. Matthieu 18.21-22

Si Jésus, le Fils de l’Homme venu comme serviteur et exemple suprême de l’homme de bien, a donné un tel conseil a ses disciples, ne le suivra-t-il pas, lui qui a délivré le monde du péché? Certainement! Considérons donc la profondeur sans limite du puits dans lequel nous puisons le pardon, et de combien il est impossible de l’assécher.

Un encouragement qui produit le zèle

À l’exemple de Christ, nous devons aussi pardonner ceux qui nous font du mal :

[…] pardonne-nous nos offenses, comme nous aussi nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés; ne nous induis pas en tentation, mais délivre-nous du malin. Car c'est à toi qu'appartiennent, dans tous les siècles, le règne, la puissance et la gloire. Amen! Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses. Matthieu 6.12-15

Il est très clair que ceux qui pardonnent sont aussi pardonnés de leurs péchés, mais que ceux qui ne pardonnent pas ne sont pas non plus pardonnés. Cela nous oblige à mettre en pratique la grâce qui nous est donnée, et à reconnaitre notre tort envers Dieu.

De plus, Paul ajoute :

Puisque nous travaillons avec Dieu, nous vous exhortons à ne pas recevoir la grâce de Dieu en vain. Car il dit: « Au temps favorable je t'ai exaucé, Au jour du salut je t'ai secouru. » Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut. Nous ne donnons aucun sujet de scandale en quoi que ce soit, afin que le ministère ne soit pas un objet de blâme. 2 Corinthiens 6.1-3

Ainsi, non contents de recevoir la grâce de Dieu, nous devons aussi mettre en pratique une digne retenue afin de ne pas pécher contre notre frère et être pour lui une occasion de chute.

La réception du pardon est difficile

Parfois, nous sommes complètement écœurés de nous-mêmes—et avec raison. Nous progressons de chute en chute, sans jamais être capables de sentir de regret envers Dieu, ni de produire un changement favorable. Nous continuons ainsi jusqu’à ce que nous nous sentions hypocrites et incapables de se présenter devant Dieu.

Notre réaction est alors de se séparer de Dieu, jusqu’à ce que nous nous sentions changés. Mais n’opérons jamais par les sentiments : ne nous éloignons jamais de Dieu, même quand nous nous sentons plus faux et dégoutants que jamais, et que nous répétons sans cesse les mêmes péchés : le jour où nous serons devenus meilleurs en étant loin de Dieu ne viendra jamais. « Celui qui se relâche dans son travail Est frère de celui qui détruit. » Soyons caractérisés, non en ne tombant jamais—ce qui est impossible dans la chair—mais plutôt en se relevant toujours. Acceptons les conséquences de nos fautes, remettons nos péchés à Dieu, et persévérons avec zèle.

Quand nous tombons une fois, relevons-nous.

Quand nous tombons deux fois, relevons-nous.

Quand nous tombons trois fois, relevons-nous de nouveau.

Quand nous tombons quatre fois, relevons-nous de vitesse.

Quand nous tombons cinq fois, oublions notre douleur et relevons-nous.

Quand nous tombons six fois, relevons-nous encore.

Quand nous tombons sept fois, redressons-nous rapidement et faisons ainsi jusqu’à ce qu’il vienne.

Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. Romains 8.38-39

Le jour où nous abandonnons est notre défaite, et non pas celui où nous tombons.

Articles semblables

#interprétationBiblique
en
fr