Tous ont-ils réellement la chance d’aller au ciel? • Blogue à Denis – portfolio et résumé

Tous ont-ils réellement la chance d’aller au ciel?

Toute personne a-t-elle entendu l'appel de Dieu?

Sky par Will Powell sous Attribution-ShareAlike 2.0 Generic

Comment Dieu peut-il être équitable pour tous sans manifester son existence à tous? Jugera-t-il honnêtement une personne pour n'avoir pas connu son existence? Pourquoi ne se manifestera-t-il pas, comme par une voix immense venant du ciel?

Nous connaissons tous une ou plusieurs variations de cette question. La version particulière que j’ai vue provient d’un poste Google+, mais nous l’avons tous rencontrée sous une forme ou une autre.

Ce qui doit premièrement être résolu

Afin de répondre honnêtement à cette question, nous devons en premier lieu avoir déjà reconnu si oui ou non Dieu existe vraiment. Si ce problème-là demeure irrésolu, le reste du raisonnement sera alors prendre un pas à l’avance. Nous recherchons de plus une réponse Biblique. La véracité de la Bible est donc la clé à cette question. Ce raisonnement ne peut avoir lieu avant d’avoir premièrement établi ces deux choses.

Assumant que ces questions ont été répondues, discutons maintenant le sujet principal.

La réponse biblique

Ce passage concernant Lazare et l’homme riche dans Luc 16 versets 27-31 est important à mentionner :

Le riche dit: Je te prie donc, père Abraham, d'envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j'ai cinq frères. C'est pour qu'il leur atteste ces choses, afin qu'ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu'ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu'un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader quand même quelqu'un des morts ressusciterait.

Christ le Messie dit aussi ceci concernant Tyr et Sidon dans Luc chapitre 10 versets 13-14 :

Malheur à toi, Chorazin! malheur à toi, Bethsaïda! car, si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, en prenant le sac et la cendre. C'est pourquoi, au jour du jugement, Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous.

Il ajouta encore ces mots dans Jean chapitre 6 verset 37 :

Tous ceux que le Père me donne viendront à moi, et je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi.

Remarquons à ce stade que Dieu ne nous doit aucunement quelque chose. Il a lui-même créé l’homme, et il est libre de faire de l’homme ce qu’il pense utile. Il pourrait laisser aller les choses indéfiniment sans justice s’il lui plaisait; après tout, la faute pour s’être mis dans le trouble provient de l’homme, et non pas de lui-même. Par contre, heureusement pour nous, Dieu nous promet en effet la suivante chose dans Apocalypse chapitre 3 verset 20 :

Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.

Ainsi, son salut du péché et de la mort est une invitation ouverte. Pourquoi Dieu ne se tiendra-t-il donc pas tout simplement dans le ciel afin de se montrer?

Il le ferait si nous pourrions nous faire écouter par lui

Dieu n’est sous aucune obligation; tout devoir est envers lui, et sans son sacrifice, nous serions perdus. Qui sommes-nous pour critiquer l’opération de Dieu? Pensons-nous pouvoir vaincre sa compréhension? Devons-nous l’informer de ce qu’il ne connait pas encore?

Il le ferait se cela était utile

Même en se montrant, aucune personne de plus ne serait sauvée. Cela est parce que tout comme à la rébellion de Satan, le salut n’est pas un problème de connaissance, mais est prévenu par un manque de volonté de se soumettre à l’autorité de Dieu. Tout comme pour l’homme riche, Dieu dirait alors, « Vous avez Moise et les prophètes : si vous ne pouvez pas les écouter, comment alors m’écouteriez-vous? »

Il n’ajoutera pas au jugement qui pèse sur nous

Si Dieu se montrait à tous, tel qu’il l’a fait à Chorazin et à Bethsaïda, et que tous le rejetaient tel qu’ils l’ont fait auparavant, de se montrer ainsi ne serait que de mettre un nouveau poids de péché sur leurs épaules, accroissant ainsi leur jugement. Bien sûr, Dieu a le droit de faire ainsi, mais cela n’est en aucun cas nécessaire. D’ailleurs, il l’a déjà fait avec la maison d’Israël, et leur désobéissance continuelle envers lui devrait nous être une leçon suffisante pour nous faire réaliser que ce dont nous avons besoin n’est pas des miracles de la part de Dieu, mais la repentance du cœur.

Qu’en est-il de celui qui ne connut honnêtement jamais rien au sujet de Dieu?

Bien sûr, avec cet hypothétique homme-dans-une-tribu-au-désert-n’ayant-qu’une-connaissance-primale-qui-est-toujours-mentionné, Dieu peut travailler de façon spéciale, et personne n’est hors de sa portée, ni n’échappe à sa connaissance. Il peut emmener quelqu’un dans son sentier; il pourrait peut-être même, comme l’a souvent été suggéré, donner à cette personne-là des rêves ou des visions. L’homme Éthiopien à qui Philippe prêcha dans Actes au chapitre 8 est un exemple d’une telle personne.

Mais cela est plutôt un cas d’exception. En réalité, ceux éloignés de la connaissance de Dieu s’en trouvent probablement mieux, parce que même en connaissant Dieu, ils ne le suivraient pas; et Dieu, le sachant, agit ainsi en leur faveur en ne se révélant pas à eux.

Bien sûr, la réponse à la question originale n’est pas écrite directement dans la Bible; il est au mieux possible d’interpréter. Mais ce qui constitue un problème ne signifie pas nécessairement le manque d’une solution. Tel que Job en fit l’expérience, si Dieu agit d’une façon, nous ne sommes rien pour l’opposer. Dieu sait ce qu’il fait, et il n’oubliera personne qui veut bien venir à lui.

Articles semblables

#apologétique #interprétationBiblique #Bible #Ciel #salut
en
fr